article_diane_35-1

Après de longues discussions, l’agence du médicament a décidé de suspendre la pilule Diane 35 d’ici trois mois.

L’histoire de Diane 35 :

Mise en vente en 1987, le médicament Diane 35 a depuis été abusivement utilisé comme contraceptif. Prescrit dans le traitement de l’acné, les risques, connus, sont indiqués dans une liste de nombreux effets secondaires. Parmi eux : vertiges,  diabète ou encore accidents vasculaires cérébraux.

Diane 35 est aujourd’hui responsable de la mort de 4 femmes mais également de 120 accidents de type embolies pulmonaires ou thromboses.

Comment réagir ?

Selon la ministre de la Santé, Marisol Touraine  « Il ne faut pas céder à la panique et ne pas arrêter brutalement le traitement ». Ceci vient corroborer les recommandations de l’ANSM.

D’ici trois mois, Diane 35 sera retiré de la vente. En attendant, les médecins ne sont plus autorisés à prescrire ce médicament.

Publicités